mercredi 16 juin 2021

Tendre, semer 30 ( juin 2016 )




 

À fragmentation 127


 

C’est

C’est, autant le dire aussi, raccourci et pensée à vol d’oiseau.
Nous, n’avons pas de hauteur : tout ce qui nous domine
nous fascine. Et ce qui nous fascine nous semble souverain.
Nés pour adorer la supériorité, nous passons le monde entier
au crible et à la toise, notre science c’est l’évaluation des quantités
 
des capacités, des rentabilités. L’efficience est le pouvoir,
l’inhabileté le déshonneur et l’opprobre, l’indécision la disgrâce.
Qui pour faire l’éloge de la nonchalance, de l’approximation,
de l’inaction ? Pour prôner le registre des sensations ?
Nous voilà esclaves de nos expédients plus qu’attentifs à nos propres vies.


mardi 15 juin 2021

Tendre, semer 29 ( juin 2016 )




 

À fragmentation 127


 

Magnifique et prodigue présent

Magnifique et prodigue présent : une seule chose à la fois
est par lui investie, et cette chose certainement lui suffit.
L’oiseau ne craint pas l’impéritie, non, aucun doute là-dessus,
on pourrait dire même qu’il découle de l’air. C’est pourquoi,
peut-être, lui envions-nous le vol et le chant, ces joyeux déduits ?

lundi 14 juin 2021

Tendre, semer 28 ( mai 2016 )


 

À fragmentation 126


 

Le moyen duc

Le moyen duc, quelle perspective en a-t-il ?
Chaque objet trouve sa place dans le soir calme,
et il l’observe, depuis la cime, d’un air cavalier irradiant
le paysage auquel son magnifique présent suffit.
Il le déduit de la forme de ce qui est vu, sans y toucher.

dimanche 13 juin 2021

Tendre, semer 27 ( mai 2016 )





 

À fragmentation 125


 

Et des points de vue aussi.

Et des points de vue aussi. Que veux-tu, il arrive
qu’au cours d’une visée concrète l’effacement prévale,
que le sol se dérobe sous les pieds, provoquant
sans prévision une sorte de tremblement
de la perspective, et le recouvrement du sujet - 
 
mythique point O, source et origine de notre projection centrale -
qui aussitôt dévale - est-ce  vraiment déchoir ? -
en objet du plan de projection.
Une sorte de submersion ? Oui, submersion, ou don.
Mais peut-être rien de tout cela n’a vraiment lieu.

samedi 12 juin 2021

Tendre, semer 26 ( mai 2016 )




 

À fragmentation 124


 

Des plans ou des points de vue

Des plans ou des points de vue ? Oui, dans le plan
focal de l’objectif il y a des chevauchements parfois,
des superpositions comme dans tout mobile conscient
(ou pas), des intercessions de voix, de sens.
Plan que l’équivocité de nos sensations trouble.

vendredi 11 juin 2021

Tendre, semer 25 ( mai 2016 )





 

À fragmentation 123


 

Alors il redouble de vigilance.

Alors il redouble de vigilance. Arrêté.
Disque facial au quart de tour stabilisé,
impassible il fait chavirer le plan
et me promulgue cible, moi l’étrange
corps éburnéen dans son milieu boisé.
 
Alors je me sens autre. Un je décentré
au centre provisoire d’un autre plan,
le mille avenu d’un autre décor.
Mais, c’est toi qui sensée regardais, non ?
Dans le chevauchement des plans qui vois qui ?

jeudi 10 juin 2021

Tendre, semer 24 ( juin 2016 )







 

À fragmentation 122


 

(Ou bien

(Ou bien je me parle seule, tentant d’apercevoir
ce juvénile changeant chaque soir de houppier
- cercle et axe - tentant - que cherché-je au juste ? -
de conférer un visage à cet intrigant nobiliaire
en vigie pour son propre compte au crépuscule.)
 
Je ne sais pas si tu vois où ça nous mène ! Oui.
Nous cherchons instinctivement une histoire
puis un sens à cette histoire. Mais peut-être n’y en a t-il pas.
Un petit rapace enjoué découvre progressivement son territoire
et moi, à mon âge, et bien c’est encore un mobile.

mercredi 9 juin 2021

Tendre, semer 23bis ( mai 2016 )


 

À fragmentation 121


 

« Je ne te vois pas très bien

« Je ne te vois pas très bien, toi,
clou du plan focal, mon feu, mon lieu,
lésion de mon espace excentrique élargi,
quitte ton pilori » semble me dire le petit moyen duc
depuis la cime d’un coudrier en actionnant sa rotative
 
face, sa giroface, et c’étaient non pas une mais
deux pointes de désapprobation 
qui me fixaient - piques ou même sagaies ?-
qui comme dans le rêve m’épinglaient telle que je suis
toujours, hésitante entre durabilité et fulguration.

mardi 8 juin 2021

Tendre, semer 23 ( mai 2016 )



 

À fragmentation 120


 

Ô

Ô le vacarme de printemps ! Où des chemins de sous-bois
se perdent avec toi - mais rien n’est jamais perdu -
déroutés par des moires qui font des mires instables,
et dans les champs la noue bleutée engloutit les traces.
C’est quand tu perds pieds dans les ronces que tu renonces
 
à toute signification. Pourtant les faits concordent, ils t’exposent
à la déraison des germinations, explosibles missiles
dans l’air même et en sous-sol la vie travaille à foison,
à recouvrir la stérile prophétie des restes, des morts, des mots,
rien : chablis étendus en travers de ton chemin, en premier mobile.
 

lundi 7 juin 2021

Tendre, semer 22 ( mai 2016 )




 

À fragmentation 119


 

J’aime observer

J’aime observer la pousse. Observer, examiner :
le moins qu’on puisse pour échapper au carme sibyllin.
À l’oracle s’opposa la question que posèrent l’érable
ou le fusain. La fraise. Un petit charme s’ébroue
pas tout à fait ancré au sol, pas exactement encore immobile.