samedi 27 novembre 2021

Jeux, plages - Suite aux fleurs 3 - ( mai 2016 )


 

À fragmentation 291


 

(sa matière humaine

(sa matière humaine est évidente, gagnée
sur l'insensé, la voracité du vide).
Attente aux pieds nus, me voici
happée par les chevilles
à présent dévorée aux jointures.
 
D’un éclaté - le capitule à l'examen,
lecture faite des légendes - le secret reste entier.
L'écorché s'unit à l'écorché sans confusion pourtant.
C'est une juste alliance des forces, le pied
scellera l’alliance.
 
Un battement, un intervalle. Il s'agit
de rythmer les blancs (absences, éclaircies,
fleurons illunés, premiers flocons indolents).
Expirations, inspirations.
C’est un face à face ébloui à articuler.

vendredi 26 novembre 2021

jeudi 25 novembre 2021

Jeux, plages - Suite aux fleurs 1 - ( mai 2016 )


 

À fragmentation 289


 

Dans l’herbe infinitive

Dans l’herbe infinitive je suis
- l’horizontalité du supin et le participe du gérondif -
sur le point d’être avec une fleur et un poème
simultanément moi-même. Je me laisse faire
à l’ombre noire des sapins.
 
C’est l’ombre, l’équerre qui mesure ces temps vrais.
Allant/couchée, tournée vers le haut - retournée -,
un air dans la nuit traverse cette mesure soudain
- là précisément où et quand s’étoile le sol aussi
lève un jardin -.
 
Un afflux d’espace. (Un peu
comme le flap de la tourterelle turque,
sans doute, traverse cet asile, l’équerre
que tu dis, plus noire).
Au-dessous la lune aura mouillé la fleur.

mercredi 24 novembre 2021

Jeux, plages 31 ( mars 2016 )


 

À fragmentation 288


 

As-tu besoin de ça ?

As-tu besoin de ça ?- De la solution de continuité 
que génère la métaphore, oui, comme tout un chacun.
Et que dis-tu de cet écart qui lie ? Nous concentrant sur
une marguerite isolée, à ce point suspendus,
blanc capitule sur l’herbe sure, ses fleurons attendris par le froid,
 
à l’instant où je dépends d’elle me voici,
contournant l’oubli - je ne finis pas le jeu, de nous
ainsi je vais jouant - sur ce pré terni par la nuit je viens.
La suivre : un sursis.
J’adopte l’horizontalité du supin.

dimanche 21 novembre 2021

Jeux, plages 28 ( mars 2016 )


 

À fragmentation 285


 

Une autre fois

Une autre fois c'est - avec cet air
de suspens qu'ont les choses quand on les voit -
subversive et renversée
- sa haute lecture culmine malgré tout sur le pré -
une marguerite.
 
Je me disais :
si près de sa consomption elle hante encore et
elle fleurit, partie prenante
(une fleur - non un leurre - ose un ornement)
au pré, ce rite à présent glacé.

samedi 20 novembre 2021

Jeux, plages 27 ( mars 2016 )


 

À fragmentation 284


 

Violente lucidité.

Violente lucidité. Non pas trompeuse
mais prometteuse.
(elle aurait donc plus d’un tour dans son sac,
n’est pas poudre au yeux cette poire !)
Son argumentaire simplissime convainc
 
son monde en un tournemain (Prends ça !)
La suavité de son corps fait le reste, espace à souhait
de volupté, de lisibilité, la pensée soudain
acquiert la rondeur, la langueur, la sensitivité.
(tout cela sans faux espoir).

vendredi 19 novembre 2021

Jeux, plages 26 ( avril 2017 )


 

À fragmentation 283


 

Pourquoi cette apparence ?

Pourquoi cette apparence ?
La poire n’est pas une lanterne, n’est pas
une viole non plus (on l’a déjà dit),
la sensation n’est pas poire. Rude sentence :
ce boniment monosyllabique et mystérieux sur mon chemin
 
(pour m’en détourner ou pour m’aiguiller ?)
m’assène sa métaphore ! Et moi, j’y prends goût !
Je révise le proverbe inexorable 
de ce faux fruit avéré. Qui ne dira rien de la vérité
retenue en son for intérieur.

jeudi 18 novembre 2021

Jeux, plages 25 ( avril 2017 )


 

À fragmentation 282


 

Le geste.

Le geste. (Le temps commute ces choses resucées,  
jours et nuits sans rendez-vous). N’attendons pas de savoir.
Dansons et scandons ce que la bouche, avant toute pensée,
a mille fois soupesé, mâchonné, goûté.
Et où la bouche acquiert un tel pouvoir ?
 
C’est à la grâce d’un fruit.
Suavité des contours, l’ombre
qui s’épanche arrondit la langue,
grise l’œil et distille
(dans la forme que la sensation lui emprunte).

mercredi 17 novembre 2021

Jeux, plages 24 ( avril 2017 )


 

À fragmentation 281


 

Comme si tu savais

Comme si tu savais ce qui régit ces rapports,
les contraires, comme si tu savais ces choses !
Il semblerait qu’il faille une corruption conjointe
une dégradation liminaire
de l’idée que nous supposons dans ces choses.
 
Pour que vienne un langage qui prenne soin
de la soif, un langage non préconçu avec la chose
inattendue qui apparaît - bien qu’on ne puisse dire exactement
que c’est spontanément générée qu’elle apparut -
bien que, bien que - peut-être - cette soif soit celle du procès sine die (le langage).

mardi 16 novembre 2021

Jeux, plages 23 ( avril 2017 )


 

À fragmentation 280


 

Car voilà une apparition positive

Car voilà une apparition positive, j’ai dit,
qui me frappa quand je passai. Et un tien
(tu l’as) vaut toujours mieux qu’une aura.
Désormais la poire est dans la paume et un poème
lui tourne autour, animé par la forme et l’esprit recteur,
 
c’est finalement le principe subtil de ce corps - incoercible -
(quoi d’autre que l’aura seminalis des anciens chimistes ?)
qui l’occupe, qui l’obsède.
Qui fait le siège, et qui est la cible ? Qui cède
à l’émanation de l’autre ?

lundi 15 novembre 2021

Jeux, plages 22 ( juillet 2016 )


 

À fragmentation 279


 

La chair est dense

La chair est dense du piridion
autour de son scrupule. Il garde-là
l’obole pour la génération, dans l’ancien
conceptacle devenu geôle.
J’entends que l’oracle charnu soit cachottier,
 
mais alors, pourquoi cette allure de cloche d’or,
est-ce que ça n’est pas la contradiction
qui provoque le mystère, et l’illusion de solennité ?
Qu’est-ce qu’on sacre-là, froidement crédule ?
Réserve t'on l’hiver à d’autres soifs ?

dimanche 14 novembre 2021

Jeux, plages 21 ( août 2016 )


 

À fragmentation 278


 

Là,

Là, dégagée de sa fin, elle s’exalte
en  prônant la discrétion. Sa sobriété
parle d’elle-même et m’invite à la fruition
de cette grâce : toute entière économie d’expression,
je la contemple sans hâte, l’eau mesurée à la bouche.

vendredi 12 novembre 2021

jeudi 11 novembre 2021

Jeux, plages 18 ( avril 2017 )


 

À fragmentation 275


 

Loyauté, ingénuité

Loyauté, ingénuité : conditions de la liberté,
dénouement de la perplexité (le nœud coulant dans l’artère).
Ce n’est pas une fin, plutôt la légèreté de mouvement : ce mouvement,
perpétuel, qui est au commencement de nous (moi, lui, le mobile : voici notre moment !) 
dépend de l’amplitude telle que nous l’engageons. De l’air ! De l’air !

mercredi 10 novembre 2021

Jeux, plages 17 ( mai 2016 )


 

À fragmentation 274


 

D’un cas presque pauvre

D’un cas presque pauvre, ou de si minime importance
soit tirée la joie du mobile
- un mouvement sans fin, - (et par
la digression heureuse m’amène - loin
de toute confession - à l’intime conscience de la vie).
 
La loyauté, l’ingénuité, soient les conditions de la légitimité.

mardi 9 novembre 2021

Jeux, plages 16 ( mai 2016 )


 

À fragmentation 273


 

Elle recycle

Elle recycle toujours la même piste. Elle :
poire, toi : pitre, auguste perplexe, seulement habile
à faire d’un cas particulier - si commun c’en est pitoyable -
figure universelle. Tu cherches des réponses ?
Je cherche des sons pour l’agencement. La jonglerie.

dimanche 7 novembre 2021

Jeux, plages 14 ( mai 2016 )


 

À fragmentation 271


 

Oui

Oui : ce n’est pas une petite gifle en
toute quiétude. Il y a comme ça des retours de bâtons
immérités. Conséquence fâcheuse d’un geste
de vent imprévu. Subitement subi.
(exactement comme la tige sarmenteuse de la glycine
 
qui pénètre le pavillon de l’oreille et perce le tympan.
Que voulait-elle dire par l’intrusion douloureuse ?
Que le paysage est plein de menus traquenards qu’on évente pas,
la piste où je faillis et déchois, en pitre désastreuse ?
C’est là que j’erre, étrange. Sans gérer quoi que ce soit.) Poire, dis-tu ?
 
C’est ainsi que tu réalises l’art de la poire ? (L’art d’être poire ?)