mardi 30 juillet 2019

Sûr


Sûr
de son faîte
il nous scrute
jusqu'à fondre subitement
en un point : quant cist oiseax vole et quiert sa proie,
si crie soventet torne son col et regarde tot environ
lui sur la terre por veïr se il peust trover rat ou boel
ou altre ordre caroigne qu'on eust geté fors et qu'il peust prendre
tot abandoneement.
Car c'est li oiseaus del monde qui plus est en esperance de trover sa proie,
que sa nature est tele que totes les ores que il vole si regarde il desous lui
et quide proie trover, dontil avient sovent que il crie si con il vole por la fain
qui l'argüe. Et, quant il voit sa proie, si descent et le prent, si s'en vole atot.
( Bestiaire attribué à Pierre de Beauvais, 1246,1260 )

Point n’est détail, déjà :
toutes les ores, précieuses ores passées à survoler
en cercles définis, en lents contournements de l’approche
- notre perdition, à nous rampants terriens, car nous finissons de l’oublier -
font de toute proie un trésor. L’occasion
toujours belle ne fait pas du milan un larron.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire