lundi 27 mars 2017

Ou bien s'égoutte le temps



Ou bien s'égoutte le temps
où mille pas foulent
le blanc le silence dans le bois
ébloui ce tremble
qui tremble
au bout des doigts

Ou bien sillonnées les fourches et ruptures
miraculeuses bifurcations
parfois fluides fuites et coulées
où s'inscrivent les crevasses
où se creusent les ornières
surgit un dessin

Aucun commentaire:

Publier un commentaire