mardi 1 septembre 2020

Que l’art du manque fasse de lui...

Que l’art du manque fasse de lui
un régnant sur la pierre aride
il n’y a aucun doute, son empire
c’est sa fuite encore et encore

gravée comme un édit sur la table
de pierre et forçant l’arrêt. Ici en août
un lézard assit son ascendant :
regarde où tu mets les pieds.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire