samedi 11 mai 2019

On dit que c'est un rendez-vous très agreste


On dit que c’est un rendez-vous très agreste d’un monde très léger, et que si l’on y va seul, on revient au moins deux.*
À deux pas des écluses, le bal des canotiers battait son plein.
On dansait à Bougival. On valsait on peignait.
On peignait ce qu’on voyait.
Aujourd’hui chômeur venu en trottinette électrique ou en auto
il vérifie la pertinence des vases communicants
et celle des sous divisions de l’heure. Volumes augmentés en secondes puis diminués.
Une bernache dort pour toujours dans la jardinière nue.
Friche et fausses statues. Service uniquement. Sauf riverains.
Il s’assure malgré tout d’être encore en phase avec quelques choses : périodes,
variations identiques. 

* Mme Morisot à sa fille Berthe, 1867

Aucun commentaire:

Publier un commentaire