samedi 14 décembre 2019

"Si tu épouses les métamorphoses de la réalité"


Si tu épouses les métamorphoses de la réalité ou
si tu laisses aller, la réalité te traverse.
Il n’y a qu’un seul jour. Toi plongée en elle, elle
plongée en toi.
Il n’y a pas de limites à ce jour.

La lumière provenant de l’imagination.

Et là j’ai des rêves de tulipes
de mobiles éclatants
oscillant dans le vent      - comprenant outre mesure le soleil* -

colorant ce jour osé        - ose jusqu’à une fleur* -

Il n’y a pas plus de limites à ce jour
qu’à toute la lumière provenant de l’imagination

elle qui convertit l’énergie mécanique en énergie électrique
- ô dynamo ! ( bien sûr je fournis le travail ) -
                                        - ouvre quel millième pourquoi* -
Et                                    - Va !


 *E. E. Cummings, No Thanks, traduit et
présenté par Jacques Demarcq, NOUS,
2011, p. 68

Aucun commentaire:

Publier un commentaire