lundi 3 juin 2019

La peur qui cémente.


La peur qui cémente. Voici les racines
solidifiées n’ignorant pas que s’excorient
les fines soies comme des paupières.
Elles noircissent selon les nervations
des tissus et les plis.
On les dirait viciées sous les coups. Ancolies
campanules jacinthes d’Espagne : toutes avariées.
Alors que les rampantes amorties.

Épouser ce qui vit plus vivant
le faut-il ? Pousser un cri.
Malgré tout l’œil contrarié ne s’y fait pas

Aucun commentaire:

Publier un commentaire