mercredi 19 juin 2019

Par contre et par esprit


Par contre et par esprit de contradiction je guette le pavot - son œil nègre - mais
non, il est tenu fermé comme au cachot un bel oriental.
Et au pied des trois marches modestement elle le sait
la quintefeuille, qu’elle ne fait pas l’affaire seule - la Thériaque, Panacée de l’Antiquité -
elle ne suffira pas - par exemple - à la guérison du favori
piqué par un serpent dans le pavillon royal.
Pourtant mêlée ici à elle-même en festons dentés
elle compose l’antidote à un après-midi gris
au bord du désintérêt et de l’ennui.

C’est parce que - à y bien regarder - ses stolons assurent le pontage
- de loin en loin à partir des rosettes basilaires -
et surpiquent le seuil d’un épais matelassage, d’un
geste fastueux de sûre main de mars.
Ainsi est cousu l’horizon bas à mes pieds
ainsi je suis liée.

Au talon la morsure ne se voit pas beaucoup, je lis
assise sur la dernière marche de l’escalier
tandis que le chanteur philomèle s’entend à me ramener sur terre - comme on dit -
toujours plus redoutable.
Bien sûr, rien à voir avec l’apothicairerie ni avec un quelconque électuaire.
Qui aura été piqué au juste ou mordu, qui se pique, je ne sais plus, mais
pour le repas de ce soir tu viens toi aussi me chercher.
Et brille la fine denture de la quintefeuille, herbe de la nuit
au sûr verdict. Si bien que je ne sais plus non plus ce qu’est l’ennui.

…pour avoir votre avis,
que vous nous donnerez vite, nous l'espérons,
grâce à la sûreté de votre jugement
sur les questions que débattent entre eux médecins et pharmaciens
à propos de la confection de la Grande Thériaque
et de la préparation des vipères…
Question des médecins de Saragosse aux médecins de Montpellier, 1724

Aucun commentaire:

Publier un commentaire