jeudi 2 juillet 2020

Le nid


Le nid de la mésange charbonnière
qui semblait poids inamovible
à l’embranchement, qui semblait
point d’insertion, amorce pour un départ,
pilon et mortier,
                          globe
             ( d’un bloc infrangible )

a flotté quelques secondes comme une bulle d’air
et s’est posé à mes pieds.

Ce n’est certes pas une pomme. Tout de même
la catastrophe annoncée - un chant dernier,
le coup d’arrêt - la négation qui roule sans amasser.

À l’intuition des formes s’est substitué
l’intérêt du déplacement, la déformation par transfert
des vides communicants.
Nid ne vole pas, quand même on lui fournit le vent.

Ou bien un moule, une forme en creux déserte à jamais
sa fonction et fuite
sous le volume qui l’a empruntée, résolu à voir le monde.
Impression de célérité.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire