mercredi 1 juillet 2020

Toute sa vie émaciée


Toute sa vie émaciée, du bec dur
à l’œil, puis le nœud de la question.
Noblesse qui s’ignore
comme s’ignore la dissidence
d’algues sûres au fond, sûres
de leur fait, ondulations de surface
perdition des échasses et des pieds
sauf à rester au bord

Rapproché de saules et d’aulnes cherchant
dans la sphère d’ombres
à restaurer la fixité. D’arcs prolifères
d’arcs diffus, d’attente, le crochet - la sardine ! - planté
sans comprendre le pourquoi de l’envol
soudain

Aucun commentaire:

Publier un commentaire