lundi 13 juillet 2020

"Les poires ne sont pas des violes"

Les poires ne sont pas des violes*
ni les jours des nuits plus prosaïques
des puits que la lumière tarit, non, on ne joue pas
de cette musique-ci sur ces cordes-là

cependant

les ombres et les taches, parce qu’elles sont déjà des images,
peuvent être vues au gré du regardeur


*Wallace Stevens, Étude de deux poires, Partie d’un monde, Éditions Unes, 1989, traduction Bernard Noël

Aucun commentaire:

Publier un commentaire