samedi 13 juin 2020

Arrimée à ce que j'ai appris


Arrimée à ce que j’ai appris
et sans dédain pour ce qui s’ignore,
et reste ignoré.
Les arbres me parlent simplement,
( simple parlé intrinsèque ), de passé.
De l’herbe, c’est le contraire, je
respire le parfum d’après.
Mais le pré
ce lit dedans, de semence insaisissable 
est l’aplat ample du présent.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire