lundi 8 juin 2020

La joie n'est pas humble


La joie n’est pas humble, certes.
Fraise - et phrase - je te trouve, et voilà un premier pas
délié, rêvé.
Ce pas ! Célérité de l’œil en avant sur le corps
qui ébranle et emporte - le doute étant démultiplicateur -
le poids tout entier réinventé dans l’oblique alerte
et la volonté.
Jeté d’une logique épanouie, réjouie.

Et la précipitation.
Tous les ressorts de la vie convergent ici élucidés.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire