mercredi 24 juin 2020

Lignées - Sur les rails


Sur les rails stationnent les longs convois
de wagons-couverts, tombereaux et wagon-trémie
en fer rouge-sang enfouis dans les buddleias.
Il y a des gravois sous les ponts meurtris
et là une chaise trône comme un belvédère
au-dessus des décombres. À Pantin, le millepertuis
perforé reprend ses droits entre les profilés d'acier laminé
Double champignon et les traverses quadrillent 
le chemin de roulement inusité.

Pourtant le périple commence là. L'âne en moi
regarde toujours plus vite défiler le rail rouge que
le regard polit, je tiens sans effort les rênes tendues,
je suis pour voir dans un glissement poli
fascinée par ces files écartelées et ininterrompues,
- bordée d’orgies foncières aux rampes et aux talus -.


Puis on dépasse Chaumont, la pluie surpique la toile d’eau du canal
que coupent à intervalles réguliers les écluses, bleu
électrique, les millepertuis - myriades en margelles -
éclipses épileptiques à l'œil ravi, puis tout doucement la flouve penchée,
puis de nouveau plus vite le filon jaune entrecoupé de bleu.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire