jeudi 6 août 2020

De chevelure, tragique ou non

De chevelure, tragique ou non,
il n’en manque pas. Franque ou huilée,
profonde assez pour pourvoir à mille nuits.
Et de poignard non plus, planté
au cœur du champ d’ondes.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire