mardi 4 août 2020

Laquelle à force de dépôts infinitésimaux


Laquelle à force de dépôts infinitésimaux
donne sa couleur au monde.
À l’éblouissement son pendant de matité

- le monde s’accomplissant, il n’est que d’observer,
partout, cette application à recouvrir -.
Je me perds dans la phrase et je cherche les mots
qui feront le monde.

Je trouve à partir de pierres sonores
qui s’insinuent dans le décompte
la distance approchée de l’orage qui hante l’éblouissement
- le mouvement instantané de clarté -,

je trouve un son. Là aussi le monde m’est donné
d'un seul tenant.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire