samedi 22 août 2020

Il dit

Il dit : le poème doit résister à l’intelligence*
et c’est ce qui est réjouissant. Le sens est conçu
à travers l’expérience vécue avec les mots.
Le poète se compose dans son poème,

qui en devient sa forme. Nul besoin d’un palais alors,
comme il n’est nul besoin du palis de l’identité
pour être un monde au monde. Une rose est appendue
à la clef d’arc - et l’esprit au mascaron - parvenue indifférente à sa maturité.


*Wallace Stevens, un homme qui porte une chose, Description sans domicile, Éditions Unes, 1989, p. 63, traduction de Bernard Noël, ( Transport to summer )

Aucun commentaire:

Publier un commentaire